Les enseignants de Ponta Grossa lancent un livre sur la thérapie assistée par des animaux au Portugal

Le juge du TJ-PR, Prof. Post-doctorant, José Sebastião Fagundes Cunha et Prof. Le Dr. Érika Zanoni Fagundes Cunha, a lancé ce mercredi (06) le livre Luso et le droit constitutionnel brésilien dans l’art contemporain à l’Université autonome de Lisbonne, au Portugal. Le travail a été co-écrit par les auteurs dans le chapitre intitulé « Essais sur une vision téléologique pour l’élaboration d’une législation spécifique du TAA (Thérapie assistée par l’animal) ».
Le chapitre a été écrit après une conférence donnée l’année dernière par le Dr. Érika Zanoni Fagundes Cunha au Congrès national. En outre, l’enseignant a été invité à être un consultant pour le Congrès national afin de lancer le premier projet de loi qui guidera cette activité. Trois personnes ont été choisies au Brésil, parmi lesquelles l’enseignant de Cescage.
« Avec une approche systémique, le chapitre commence par recevoir les animaux comme agents de motivation pour la communication, pour rétablir l’équilibre émotionnel et la réintégration dans la société, en réfléchissant à l’absence de règles sur les traitements de santé humaine impliquant des animaux, ainsi que sur difficile de concilier les données avec les preuves scientifiques. Nous soutenons la normalisation des protocoles dans les interventions sur les animaux afin d’éviter les accidents et la transmission de maladies aux personnes assistées « , a déclaré le Dr Érika Zanoni Fagundes Cunha.
Les auteurs ont remercié la réception d’amis en Europe au cours des dernières semaines. « Nous remercions l’Université autonome de Lisbonne pour la réception et l’honneur de lancer notre livre en la personne du prof. Dr. Pedro Thunder, aux coordinatrices du travail Denise Hammerschmidt et Luciene Dal Ri, aux étudiants à la maîtrise et au doctorat pour leur attention, leur intérêt et leur affection. Nous espérons être ensemble dans les autres jours. Mon étreinte spéciale de prof Avila qui a commencé par notre faculté et a gagné le «monde» de la culture juridique en produisant une synergie et en rassemblant les gens. «Tout vaut la peine tant que l’âme n’est pas petite» et l’âme portugaise, héroïque et noble, est immense, car son œuvre qui a brisé les continents, fondé les nations et diffusé sa culture sans perdre l’humilité de quatre murs blanchis à la chaux et qui nous attendait. J’aime le Portugal! Vivre au Portugal et à nos patriciens « , déclare le professeur Post-doctorant, José Sebastião Fagundes Cunha.